Historique

La tribune et buffet d’orgue ont été dessinés par Théodore Ballu, architecte de l’église, achevée en 1874. L'orgue a été construit en 1874 par les facteurs Stoltz Édouard et Eugène frères.

L'orgue d'origine

La composition relevée par Félix Raugel en 1927, lors de son inventaire « les grandes orgues des églises de Paris et du département de la Seine », est la suivante :

Grand Orgue 56 notes
Bourdon 16'
Montre 8'
Flûte harmonique 8'
Bourdon 8'
Violoncelle 8'
Prestant 4'
Doublette 2'
Plein-Jeu 3 à 5 rangs
Cornet 5 rangs au 3è Do
Bombarde 16'
Trompette 8'
Clairon 4'

Positif 56 notes
Bourdon 16'
Salicional 8'
Viole de gambe 8'
Flûte octaviante 4'
Clarinette 8'
Trompette 8'
Clairon 4'

Récit expressif 56 notes
Bourdon 8'
Gambe 8'
Voix céleste 8'
Flûte octaviante 4'
Octavin 2'
Trompette 8'
Basson-Hautbois 8'
Clairon 4'
Voix humaine 8'

Pédale 27 notes
Contrebasse 16'
Basse 8'
Bombarde 16'
Trompette 8'

Pédales de combinaisons
1 Tirasse GO
2 Tirasse RE
3 POS/GO
4 RE/GO
5 RE/POS
6 GO octave grave
7 Anches PE
8 Anches GO
9 Anches POS
10 Anches RE
11 Tremblant RE
12 Expression RE

La transmission est mécanique, le Grand-Orgue et les copulas sur le Grand-Orgue sont tirés par une machine Barker.

Le signataire de l’inventaire dit : « cet instrument gagnerait à être allégé de plusieurs jeux d’anches pour être enrichi par échange de fournitures, de nasard et de tierces ». A cette époque, on a commencé à défigurer les orgues romantiques.

Dans les années 40, une quinte est ajoutée sur une rive au Récit. Par manque d’argent, beaucoup de tuyaux sont pris dans les petits pigeonniers au dessus des plates faces. Ces travaux auraient été faits par les facteurs Costa et Duval (à vérifier).

Les travaux de la maison Gonzales Danion

Vers 1965, les transmissions des notes et des jeux sont électrifiées, le pédalier est porté à 32 notes. L’octave grave Grand-Orgue est remplacée par un RE / GO 16. Un appel GO 8 est mis en place et se commande simplement par un piston au pied, alors que les tirasses 8, copulas 8 et quatre appels d’anches sont en fronton et pistons réversibles. Un Plein-jeu de 4 rangs est ajouté sur moteur au Récit. Un Plein-jeu de 3 rangs prend la place du Bourdon 16 au Positif, lequel Bourdon 16 est placé sur moteur et dédoublé en 8 et 4. Le Cornet du Grand-Orgue disparaît, seul de dessus de Tierce est mis à sa place au 3ème do, tandis que la Quinte, à partir du 3ème do, est mise à la place de la Bombarde 16 GO, désormais placée sur un moteur dans le soubassement. A la pédale est ajoutée une Soubasse 16 dédoublée en 32 acoustique, 16, 8 et 4.

L’harmonisation est un peu modifiée, le Salicional et la Viole de Gambe du POS sont grossis en timbre ; ils deviennent respectivement Principal et Salicional. Les nouvelles mixtures apportent clarté mais sont trop aigues. Les anches sont restées originelles.

Les travaux de Bernard Dargassies

Un gros relevage est réalisé en 1981 :
  • reprise partielle de l’harmonie, en outre la Montre 8 GO est plus principalisée
  • recomposition du Plein-jeu du POS
  • remplaçement de la Flûte octaviante 4 du POS par un (gros) Principal 4
  • refection des souffleries (sans grands moyens)
  • installation d'un combinateur électronique 16 X 16 avec séquentiel avance
  • remplacement (gracieux) des tirants de jeux de la console
  • installation d'un tremblant au POS
  • réfection (gracieux) des pointes des basses de la Bombarde 16 GO
En 1987, petit relevage :
  • réanchement de la Trompette 8 POS 
  • remplacement du Clairon du POS par le Carillon
  • ajout de la chamade actuelle (dans un premier temps, elle ne parlera qu’en 8’)
En 1993
  • remplacement du combinateur par l’actuel
  • remplacement des tirants de registres de la console ainsi que les transmissions par relais à mâchoires au profit d’un Solid-state, permettant d’augmenter les accouplements graves et aigus et certaines extensions ou effets
  • remplacement des moteurs électropneumatiques des registres par des moteurs électriques Heuss
  • remplacement du Bourdon 8 du GO très abîmé, par l’ancien de Saint Georges (J.Abbey)
  • réinstallation (gracieuse) du Cornet de 5 rangs et d'une grosse Fourniture de 2 rangs au GO
  • le Plein-jeu très abîmé au cours des temps, est remplacé par un autre refait, provenant en partie de Saint Georges (Gutschenritter)
  • réfection à neuf des 40 tuyaux décoratifs des pigeonniers (8 médaillons), au dessus des plates faces
En 1997, ajout des Cloches et l’interface MIDI.

En 2004 est effectué à nouveau un relevage assez poussé :
  • repeaussage des machines de traction des manuels
  • remplacement des équerres de renvois entre les layes des fonds et des anches au GO et au RE
  • installation d'une traction électropneumatique à la pédale, en remplacement de la mauvaise traction directe
  • réfection à neuf et redisposition du moteur complémentaire des dessus de Pédale 
  • remplacement du Plein-jeu RE
  • augmentation de la pression du POS, ajout d'un anti secousse ventral au sommier et réharmonisation. Les dessus dédoublés du Bourdon 16 (Clarabella) sont remplacés gracieusement par un dessus de Flûte ouverte: Flûte majeure 8, Flûte d’écho 4
  • remplaçement des languettes de la Bombarde 16 GO 
  • installation d'une 1ère octave de Bombarde 32 (analogique) au pédalier.

Un grand merci à Bernard Dargassies pour la réalisation de cette page



Composition - La console - Le clavier du Grand-Orgue
Le clavier du Récit - Le Clavier du positif - Le clavier de pédale - Le système midi

Retour


Si vous ne voyez pas les boutons de menu à gauche de l'écran,
veuillez cliquer ici.

www.orguesaintjoseph.org © février 2008