Quelques enregistrements réalisés sur l'Orgue de Saint-Joseph des Nations





1 In Mémoriam 18' 00
2 L'éclipse du 11 août 1999 16' 00
3 Poême des Rameaux 6' 30
4 Poême de l'Avent 14' 10
5 En supplément :
Improvisation "Ode à tous les Saints"
à Saint-Eustache à Paris
9' 34















"Cette oeuvre musicale est née de la rencontre en février 2002 de Christian Beaubernard, docteur d'Etat-ès-sciences et de Michel Estellet-Brun.
Christian Beaubernard a eu l'idée de proposer à Michel Estellet-Brun une réflexion musicale personnalisée construite sur des thèmes mélodiques générés par la suite naturelle des lettres de prénoms d'enfants décédés par autolyse. Chaque prénom sélectionné dans ce disque a été transcris en utilisant la correspondance des lettres et des notes. Les mélodies qui en résultent ont été travaillées jusqu'à construction de pièces musicales présentées dans différentes formes pour chacune d'entre elles. Une liste de neuf prénoms a été retenue.
Cette oeuvre est dédiée à Agnès, Benoît, Catherine, Jean-Alain, Olivia, Patrick, Sabrina, Sébastien, Stéphane , à leurs parents, famille et amis."

Christian Beaubernard, vice-président de l'association Phare Enfants-Parents


















Né dans les Côtes d’Armor en 1961, Jean-Dominique Pasquet commence ses études musicales dès l’age de 5 ans. Particulièrement attiré par l’orgue, il poursuit sa formation à l’Ecole Normale de Musique de Paris et à l’Institut de Musicologie de la Sorbonne. Nommé à 19 ans titulaire de l’église du Val-de-Grâce puis du Temple du Saint-Esprit à Paris, il n’en quittera la tribune que sept ans plus tard pour se consacrer à l’enseignement, aux concerts et à la composition. Chargé de cours au CNSMP de 1979 à 1990, il enseigne l’analyse musicale à l’Ecole Normale depuis 1991.

« L’œuvre musicale de Jean-Dominique Pasquet consacrée à l’orgue est très attachante. Particulièrement registrée, d’un très belle écriture, originale et claire, elle exprime avec un grand talent les divers sentiments de son auteur. Il faut admirer la souplesse de sa ligne mélodique et la beauté de son contrepoint. Délicatesse, profondeur, puissance ont font sa grande diversité. Elle est donc pour notre instrument un merveilleux témoin."

Marie-Louise Girod, organiste titulaire de l’Oratoire du Louvre à Paris.












Si vous ne voyez pas les boutons de menu à gauche de l'écran,
veuillez cliquer ici.

www.orguesaintjospeh.org © octobre 2012